Bureaux de direction de l’EHPAD La Bonne Eure de Bracieux

Bureaux de direction de l’EHPAD La Bonne Eure de Bracieux

Mobilier de Bureaux pour La Bonne Eure

Mobilier de Bureau pour la direction de l’EHPAD La Bonne Eure situé à Bracieux

 

L’EHPAD La Bonne Eure inscrit dans le département du Loir-et-Cher, en plein cœur de la Sologne, fait peau neuve avec un nouveau bâtiment repensé pour accueillir au mieux ses 80 résidents permanent et leur offrir les meilleurs services et accompagnements inhérent aux établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes.

 

Basé au coeur de la Sologne, l’EHPAD La Bonne Eure est ancré dans la forêt entre Chambord et Blois, et bénéficie d’une notoriété auprès des solognots. L’établissement véhicule des valeurs fortes et beaucoup d’acteurs du département sont liés à La Bonne Eure.

Dans le cadre du projet d’aménagement de la nouvelle maison de retraite « La Bonne Eure » à Bracieux en Sologne, le collectif Nos années Sauvages est appelé à intervenir sur différents aspect de cet aménagement. La partie allouée au designer consiste à concevoir et réaliser plusieurs éléments de mobilier. Première étape livrée avec ces bureaux pour la direction de l’Ehpad. 
Suite du projet avec la graphiste Anne-Lise Bachelier, les artistes Laurent MartinJulie TocquevilleSylvain WavrantThomas Cartron

Pour la partie mobilier, l’intervention se poursuivra par la création de parois amovibles qui permettront l’accrochage d’oeuvres du FRAC Centre Val de Loire ainsi qu’un food truck qui fera office de boutique pour les résidents; afin que ceux-ci puissent acheter quelques produits de première nécessité et garder ce contact commercial, cette notion d’échange.

Le poids des matériaux.

La sologne est un véritable poumon au centre de la France avec ses milliers de km2 de bois et forêts. Il était donc naturel d’amener cette nature à l’intérieur du nouveau bâtiment. Du contreplaqué de pin et du liège vulcanisé viennent créer les plans de travail et les rangements de ce projet. Les séparations visuelles entre les différents collaborateurs sont matérialisées par des panneaux de plexiglass fluorescents qui reprennent les couleurs principales du bâtiment.

 

 

Caractéristiques

Le projet à été entièrement réalisé en atelier sans sous traitance. Il utilise donc du TEBOPIN, un contreplaqué de pin maritime, vernis. Des surface d’accrochage sont en liège vulcanisé, qui ne s’altère pas et permet une isolation acoustique. 

Le projet se compose de 4 parties Un bureau dédié à l’assistante de Direction et responsable RH, un bureau destiné à la comptable, un bureau destiné au stagiaire et une partie permettant d’accueillir le personnel dans le cadre de rendez-vous RH.

Le projet est pensé comme un îlot, symbolique de la mutualisation des forces et de la synergie présente dans l’établissement.

Pour toute demande n’hésitez pas à me contacter. Vous souhaitez discuter d’un projet personnalisé, vous souhaitez des conseils, vous souhaitez un devis, n’hésitez pas à m’envoyer un message via le formulaire de contact !

A propos de Thomas Dellys

Diplômé de l’Ecole Européenne Supérieure d’Art de Bretagne de Rennes (FR) en option design et titulaire d’un BTS Design Produit, Thomas Dellys est un designer basé à Rennes depuis 2013, il travaille dans le domaine du design d’objet, de mobilier, de la scénographie et de l’architecture d’intérieur.

L’expérimentation, les nouveaux matériaux, l’importance des usages sont autant de problématiques qu’il aborde au travers de ses réalisations. Il aime collaborer sur différents projets à la frontière entre l’art et le design. Ces projets lui permettent de confronter les matières et détourner les techniques traditionnelles de fabrication. Il est attaché aux savoirs faire artisanaux qu’il s’approprie, c’est pourquoi il continue aujourd’hui de développer des projets fait main, à l’aide de matériaux locaux et en collaboration avec des artisans.

Il est important pour lui d’offrir le maximum de potentiel à ses projets, en tenant compte des réalités de ses clients, qu’ils soient professionnels ou particuliers. Tout est affaire d’équilibre entre contraintes budgétaires, environnementales et la force de ses propositions.