Bout de Camp : Mobilier

Concept du mobilier de l’exposition « Bout de Camp »

Le mobilier créé pour l’exposition « Bout de Camp » est radical. Il tient compte de problématiques locales puisqu’il est composé uniquement de matériaux provenant d’industrie situées à moins de 150 km du lieu d’exposition. La mise en oeuvre de ces matières met en avant l’économie de moyen. A la manière des branchages que l’on ramasserait en forêt dans le but de construire un abri pour la nuit, les meubles de « Bout de Camp » sont composés de matériaux brut, assemblés de manière primitive. Aucune vis, aucun clou, aucune colle n’ont été utilisés, les manches à balais, les tubes en cartons, les plaques de dibond ainsi que la cordes polypropylène sont usinés, pliés, noués à la main. Cette mise en oeuvre des matériaux permet de reveler leur qualités intrinsèques et met en avant le potentiel de chacun de pouvoir créer dans une logique d’économie de moyen.

Véritable laboratoire créatif, la conception vive et intuitive de ces meubles à permis d’envisager l’événement comme une expérience à part entière, que nous avons souhaité vous faire partager en donnant la possibilité d’utiliser le mobilier en journée ou lors d’une location d’une nuité. En effet, la Galerie DMA totalement réaménagée, devient un endroit de consultation de micro éditions d’artistes en journée, et une chambre d’hotel atypique en soirée.

Le projet à été réalisé en collaboration avec le designer Thomas jolly, cependant les objets présentés sont ceux que j’ai réalisé. nous avons scindé notre travail pour diversifier les propositions à partir de matériaux de base identiques. Le concept est exportable à tout type de lieu ayant un bassin industriel permettant de fournir de la matière première nécéssaire à la mise en place de l’hôtel / campement éphémère.

Si le concept vous intéresse n’hésitez pas à me contacter ici pour développer l’idée.